Sécurité des installations : prévenir    les risques industriels

Les enjeux

La production et la fourniture d’énergie représentent une activité clé du point de vue économique et social. Préserver l’intégrité et le bon fonctionnement des sites industriels comme administratifs d’EDF Luminus est donc essentiel. En cas d’accident industriel (rupture d’une conduite de gaz par exemple), les conséquences sur la santé du personnel, les riverains ou l’environnement peuvent être importantes.

 

NB : EDF Luminus est propriétaire de 10,2% de quatre centrales nucléaires belges, mais n’a aucune responsabilité, directe ou indirecte, dans leur exploitation (cf. arrêtés royaux du 19 décembre 2000).

Les process

L'objectif d'EDF Luminus est d'éviter tout dommage sérieux, sur les personnes ou l'environnement.

En complément des permis accordés par les autorités, tout nouveau site fait l’objet d’une analyse

systématique des risques industriels, au cours de la phase de conception, lors de la mise en service, puis tous les cinq ans, ou lors des modifications effectuées sur tout ou partie de l’installation. L’évolution des risques tout au long de la vie du site doit en effet être contrôlée, tant du point de vue de l’installation même que des processus d’exploitation et de maintenance.

 

Les risques résiduels sont classés en fonction de leurs conséquences potentielles et de leur probabilité d’occurrence, en intégrant notamment :

  • les données fournies par le constructeur,
  • l’analyse des incidents ou presqu’accidents observés in situ, sur l’ensemble de la filière,
  • les études de risques complémentaires réalisées par des équipes multidisciplinaires d’EDF Luminus encadrées par des experts externes,
  • les retours d’expérience du secteur et des autorités.

L’avancement des actions prévues pour réduire les risques fait l’objet d’un reporting mensuel. La méthodologie utilisée fait référence pour l’obtention des certificats ISO 14001 et OHSAS 18001.

Le fait marquant

Un système innovant pour détecter les fuites d'huile à Ampsin

 A l'occasion de la rénovation électrique de la centrale hydro-électrique d'Ampsin, l'équipe Asset Management a mis au point un système de détection d'huile, à installer dans les puisards de la centrale, afin d'éviter tout rejet d'huile dans la Meuse. Le prototype a été mis en place par ATS, filiale d'EDF Luminus.

 

Les puisards d’une centrale hydro-électrique sont des conduits creusés pour recueillir les eaux de fuite des turbines, afin d'éviter d'inonder la centrale. Les eaux de fuite sont rejetées en aval de la centrale, grâce à des pompes qui fonctionnent sur niveau. Il peut arriver que ces eaux soient polluées par des fuites d'huile, par exemple en cas de détérioration des joints de tuyauteries.

 

Le nouveau système détecte la présence d'huile au niveau du puisard même. Il arrête la pompe automatiquement, déclenche une alarme et démarre une pompe dans un autre puisard. Ceci permet d'éviter tout rejet d’huile en Meuse et de planifier rapidement une intervention humaine.

 

Après une période de test, un plan de déploiement de ce nouveau système sera établi en fonction de la configuration des différentes centrales hydro-électriques d'EDF Luminus.

Les indicateurs

EDF Luminus est tenue de rendre compte des incidents affectant ses installations auprès des autorités publiques. Tous les incidents susceptibles de causer un dommage, même mineur, à l’environnement, font l’objet d’une déclaration.

Aucun incident de nature environnementale n'a dû être déclaré en 2017.

A ce jour (au 31 décembre 2017), aucun incident grave n’a dû faire l’objet d’une déclaration par EDF Luminus.


Pour en savoir plus sur ...