Le stade Luminus Arena neutre en CO2 : les travaux progressent !

EDF Luminus et KRC Genk ont annoncé en juin 2016 leur collaboration afin de rendre le Luminus Arena neutre en CO2 d’ici 2020. Les deux premières phases des travaux ont été réalisées en 2017 grâce à l'expertise d'ATS Groep, une filiale d'EDF Luminus.

   Le Luminus Arena                                                                          La nouvelle chaudière à condensation de dernière génération

La première phase, destinée à l’automatisation du système de chauffage, a eu lieu entre décembre 2016 et mars 2017. Concrètement, les travaux réalisés pendant cette période sont :

  • le remplacement des deux chaudières à gaz atmosphériques par des chaudières à condensation de dernière génération qui consomment deux fois moins,
  • l’automatisation du chauffage du terrain, des bureaux, de la salle de fitness et du spelershome et le remplacement des pompes par des pompes de circulation intelligentes. 

Ces travaux permettent désormais de programmer le chauffage selon les horaires d’utilisation et de régler la température individuellement pour chaque pièce. En termes de réduction de CO2, cette première phase des travaux et le passage vers un contrat d’énergie verte a permis une économie de 460 tonnes de CO2.

La deuxième phase des travaux, qui concernait l’automatisation du chauffage, de la ventilation et de la climatisation, a eu lieu entre avril et juin 2017. En pratique, ces travaux ont mené à :

  • l’automatisation de la ventilation du « Corner Nord » et du « Corner Sud », désormais optimisée par rapport à l’occupation du stade et du niveau de CO2 dans les salles,
  • l’automatisation du chauffage du « Corner Nord » raccordé aux chaudières du terrain et optimisé grâce à l’utilisation prioritaire de la chaudière la plus efficace,
  • l’automatisation des tubes radiants situés dans les couloirs et l’installation de capteurs intelligents qui permettent de mesurer la température ressentie,
  • la mise en place d’un système intelligent de gestion technique du bâtiment pour permettre de gérer, surveiller et optimiser en temps réel le chauffage, la ventilation et le refroidissement du stade.

La deuxième phase a permis une économie de 113 tonnes de CO2. Au total, les travaux réalisés en 2017 ont permis de réduire de 52% les émissions totales.

 

 

La prochaine phase consiste à installer 400 panneaux solaires sur le toit du stade. Elle sera réalisée en 2018 par Dauvister, filiale de EDF Luminus spécialisée dans l’installation de panneaux photovoltaïques.